CNV : et si on communiquait mieux ?


Bienveillance et empathie, sont les 2 piliers de la Communication Non-Violente.

Élaborée par le psychologue Marshall Rosenberg dans les années 70, elle est fondée sur l’écoute et l’expression des besoins. Le but : permettre à chaque individu de maintenir un dialogue ouvert dans un contexte personnel ou professionnel.

La colère, expression de besoins non-satisfaits.

Que ce soit à la maison avec votre mari ou vos enfants, ou au travail avec vos collègues, force est de constater que le ton monte parfois, sans que vous ne compreniez pourquoi.

Pour Marshall Rosenberg, "La colère est l'expression tragique de besoins non satisfaits. » En résumé, si le ton monte, c’est que les mots ne suffisent plus pour se faire entendre et comprendre.

Alors on fait quoi ? On prend le temps d’écouter et de formuler nos besoins. Ainsi notre adolescent, mari ou collègue, pourra identifier le message que l’on souhaitait lui faire passer et y répondre à son tour sans ruer dans les brancards. Magique non ?

Les 4 piliers magiques de la CNV :

Très souvent, la conversation s’envenime, biaisées par les interprétations et les jugements. Un truc du genre : « elle dit cela, donc cela veut dire qu’elle pense que je suis comme çà. Qu'est-ce qui lui fait dire cela ? »

Alors, voilà un outil simple, concret, pratique : les 4 piliers de la CNV en quatre lettres - OBSD

- O : on Observe les faits le plus objectivement possible.

Ex :

- S : on exprime les Sentiments ou les émotions ressenties par les faits

Ex :

- B : On identifie ses besoins à nourrir pour calmer l'émotion

Ex :

- D : on formule une Demande, un souhait précis à l'autre et à soi.

Ex :

Ainsi, on amorce une solution et un dialogue constructif car cette manière de parler amène respect et reconnaissance de chacun.

L’écoute : la reine des compétences

Pour mieux communiquer, il faut d’abord écouter. La CNV permet de développer des compétences relationnelles parce qu'elle privilégie la qualité de l'écoute.

Selon Thomas d'Assembourg,"Nos malentendus sont des "mal écoutés" qui résultent eux-mêmes de "mal-exprimés" de "mal-dits" et de "non-dits".

En exprimant ses besoins, on pose les bases d’un échange sain, et d’un dialogue sincère authentique et respectueux. C’est l’une des « soft skills » indispensables pour réussir sa vie personnelle, familiale et professionnelle. Alors vous essayez quand ?

Rechercher par Tags

Contact

​© 2017 Marie Alfonsi- Mentions légales